Une consultation bienvenue sur la Politique en itinérance

Les 17 et 18 juin 2013 s’est tenue à Montréal la consultation sur la Politique en itinérance annoncée par la Ministre Mme Hivon voilà plusieurs mois, et tant attendue par les groupes travaillant en itinérance. 64 personnes représentant des institutions, villes, organismes, regroupements nationaux, tables de concertation, étaient conviées afin d’échanger et de bonifier le projet de vision, les principes directeurs et les axes d’interventions de la future Politique nationale en itinérance.

IMG 20130618 105430

Parmi les invitéEs à cette consultation, de nombreux membres du RSIQ étaient présents, venant de Val d’Or, de Sept-Îles, de Sherbrooke, de Drummondville, de Laval, de Montréal, de Québec, de Saguenay, de Trois-Rivières, d’Outaouais, de Montérégie, des Laurentides et de Lanaudière. Preuve que le RSIQ avait été entendu sur la nécessaire diversité régionale représentée à la consultation, afin que les différentes réalités de l’itinérance au Québec soient mises en lumière et s’assurer que la future Politique se déploie bien à l’échelle du Québec. Par ailleurs, un certain nombre de regroupements ou institutions partenaires du RSIQ ont également pu apporter leur point de vue et plus-value : le Barreau du Québec, le FRAPRU, la Fédération des Ressources d’hébergement pour femmes violentées et en difficulté du Québec, l’AGGID-SMQ, ou encore le Regroupement des Auberges du Cœur.

Dans son allocution d’ouverture, Mme Hivon, Ministre déléguée aux services sociaux et pilote de la future Politique, s’est dite extrêmement heureuse d’avoir hérité de cette grande responsabilité et avoir souhaité organiser ce forum afin de donner toute « la lumière et ampleur requise » au phénomène de l’itinérance et d’être aux premières loges afin d’entendre les acteurs de terrain sur le projet de Politique. Elle a également rappelé que ce que souhaite le gouvernement avec cette Politique, « c’est de se doter d’une stratégie globale, cohérente et durable pour prévenir et intervenir en itinérance ». Elle a aussi rappelé que les objectifs de cette consultation étaient de s’assurer que les axes et les thèmes proposés dans le projet de Politique étaient bien ancrés dans la réalité et résonnaient pour les gens travaillant sur le terrain. Pendant deux jours, les participants ont donc échangé sur la vision de la Politique, ses principes directeurs et ses axes en cherchant à apporter les bonifications nécessaires pour en faire le meilleur levier d’intervention possible.

 

IMG 9135

Recommandations du RSIQ sur le projet de Politique
A travers son représentant, François Villemure, directeur de l’Avenue à Montréal et membre du comité de coordination, mais aussi ses membres dans les différentes régions, le RSIQ a salué le projet de Politique comme allant globalement dans la bonne direction, avec des éléments de vision, des principes directeurs et six axes d’intervention (logement, revenu, judiciarisation et cohabitation sociale; éducation, insertion sociale et professionnelle; santé et services sociaux; coordination, recherche et formation) assez proches du contenu de la plateforme de revendications du RSIQ. La définition proposée de l’itinérance a cependant fait moins consensus, de nombreuses personnes la trouvant notamment trop floue et peu opérationnelle.

IMG 20130618 104534

Le RSIQ a par ailleurs évoqué la nécessité d’aller sensiblement plus loin à différents niveaux :

  • - dans l’affirmation de la responsabilité collective et de l’engagement gouvernemental à agir, et de l’imputabilité des lieux de décision,
  • - dans la reconnaissance et accessibilité des droits des personnes en situation et à risque d’itinérance,
  • - dans la nécessité d’identifier les causes structurelles et sociétales du phénomène ainsi que le processus de désaffiliation sociale qui le caractérise,
  • - dans l’inclusion d’une analyse différenciée selon les sexes
  • - dans la place à accorder aux différentes régions et la prise en compte des particularités régionales
  • - dans la reconnaissance de l’expertise du milieu communautaire et enjeux autour de son financement afin de pouvoir répondre aux besoins grandissants

Cette consultation était une étape importante et nécessaire dans le processus menant à l’adoption de la Politique fin 2013.
Les nombreuses attentes des participants ont été évoquées en fin de forum, avec notamment le souhait que « la Politique nationale en itinérance soit l’occasion d’une nouvelle solidarité citoyenne dans notre société ».

 Pour en savoir plus : dossier Politique en itinérance et Archives et histoire du RSIQ